Gomme sans sucre et carie. Qu’en est-il?

Elle rafraîchit l’haleine, fait des bulles ou bien sent le bonbon. La gomme à mâcher est mystérieuse. Est-ce une friandise ou devrait-on la consommer au quotidien ? La question se pose puisqu’elle aurait des bienfaits sur l’humeur, la concentration et la réduction du stress.

De surcroît, plusieurs études démontrent son efficacité pour contrer la carie dentaire. À condition de la choisir sans sucre, bien entendu.

Faisons le point sur ces chewing-gums à base d’édulcorants aux vertus protectrices.

Pourquoi les faux sucres ?

Les édulcorants sont des composés synthétiques qui goûtent « sucré », mais qui n’entraînent pas la carie. Les plus populaires sont l’aspartame, le xylitol et le sorbitol.

Les deux derniers sont des sucres-alcools qui ont la particularité de ne pas fermenter. Ils contribuent donc à l’équilibre chimique de la bouche en limitant la production d’acides nocifs.

Le xylitol et le sorbitol auraient aussi des propriétés antibactériennes qui aideraient à prévenir certaines affections orales.

Le mécanisme est plutôt simple. Les bactéries naturellement présentes dans la cavité buccale absorbent les substances. Comme elles ne peuvent les métaboliser, elles ne peuvent pas consommer d’autres sucres et proliférer.

Ainsi, les édulcorants utilisés dans la confection de gomme et de friandises dites « sans sucre » ont leurs bons côtés.

Les bénéfices de la mastication

L’action de mastiquer entraîne une augmentation du flux salivaire. Ce fluide joue plusieurs rôles importants, principalement au niveau de la santé orale.

  • Aide à la digestion
  • Protection des muqueuses buccales
  • Réparation des tissus durs et mous de la bouche

Mâcher une gomme sans sucre après un repas ne fait pas exception à la règle.  En stimulant la salivation, cette action :

  • Régularise et neutralise les acides
  • Favorise la reminéralisation de l’émail
  • Nettoie la surface des dents alors que la salive emprisonne les mauvaises bactéries

En janvier 2014, le Bureau des sciences de la nutrition, Direction des aliments, Direction générale des produits de santé et des aliments a conclu que la consommation de gomme sans sucre après les repas aidait à réduire les risques de caries.

La conclusion est plutôt évidente : mâcher un chewing-gum composé d’aspartame, mais surtout à base de xylitol ou de sorbitol participe activement au maintien d’une bonne santé dentaire.

Nous vous invitons toutefois à rester vigilant. Cette habitude ne remplacera jamais un brossage assidu, l’utilisation du fil dentaire et les examens périodiques chez le dentiste.

Gomme sans sucre et carie. Qu’en est-il?

Elle rafraîchit l’haleine, fait des bulles ou bien sent le bonbon. La gomme à mâcher est mystérieuse. Est-ce une friandise ou devrait-on la consommer au quotidien ? La question se pose puisqu’elle aurait des bienfaits sur l’humeur, la concentration et la réduction du stress.

De surcroît, plusieurs études démontrent son efficacité pour contrer la carie dentaire. À condition de la choisir sans sucre, bien entendu.

Faisons le point sur ces chewing-gums à base d’édulcorants aux vertus protectrices.

Pourquoi les faux sucres ?

Les édulcorants sont des composés synthétiques qui goûtent « sucré », mais qui n’entraînent pas la carie. Les plus populaires sont l’aspartame, le xylitol et le sorbitol.

Les deux derniers sont des sucres-alcools qui ont la particularité de ne pas fermenter. Ils contribuent donc à l’équilibre chimique de la bouche en limitant la production d’acides nocifs.

Le xylitol et le sorbitol auraient aussi des propriétés antibactériennes qui aideraient à prévenir certaines affections orales.

Le mécanisme est plutôt simple. Les bactéries naturellement présentes dans la cavité buccale absorbent les substances. Comme elles ne peuvent les métaboliser, elles ne peuvent pas consommer d’autres sucres et proliférer.

Ainsi, les édulcorants utilisés dans la confection de gomme et de friandises dites « sans sucre » ont leurs bons côtés.

Les bénéfices de la mastication

L’action de mastiquer entraîne une augmentation du flux salivaire. Ce fluide joue plusieurs rôles importants, principalement au niveau de la santé orale.

  • Aide à la digestion
  • Protection des muqueuses buccales
  • Réparation des tissus durs et mous de la bouche

Mâcher une gomme sans sucre après un repas ne fait pas exception à la règle.  En stimulant la salivation, cette action :

  • Régularise et neutralise les acides
  • Favorise la reminéralisation de l’émail
  • Nettoie la surface des dents alors que la salive emprisonne les mauvaises bactéries

En janvier 2014, le Bureau des sciences de la nutrition, Direction des aliments, Direction générale des produits de santé et des aliments a conclu que la consommation de gomme sans sucre après les repas aidait à réduire les risques de caries.

La conclusion est plutôt évidente : mâcher un chewing-gum composé d’aspartame, mais surtout à base de xylitol ou de sorbitol participe activement au maintien d’une bonne santé dentaire.

Nous vous invitons toutefois à rester vigilant. Cette habitude ne remplacera jamais un brossage assidu, l’utilisation du fil dentaire et les examens périodiques chez le dentiste.